Promenade Aubanel

UN PARKWAY EN CENTRE-VILLE

 

Le boulevard Aubanel, partie intégrante du quartier d’activité éco-conçu de la Peronne, sera inauguré ce mardi 16 juillet 2019, après un an et demi de travaux.

Zoom sur ce projet miramasséen aux multiples enjeux.

 

Un projet issu d’une association fructueuse

Le projet de la ZAC de la Péronne a vu le jour grâce au travail commun de la ville de Miramas, représentée par son Maître d’Ouvrage délégué, l’ÉPAD Ouest Provence et l’équipe de Maitres d’Œuvre, animée par AFC Architecture du Groupe Cylea, afin de co-concevoir un projet d’aménagement urbain durable et éco-responsable.

Le Groupe Cylea a su aller au-delà du cahier des charges initial en proposant une démarche innovante en termes de désimperméabilisation des voies, de recyclage et de réemploi des matériaux présents sur le site. La résultante en a été une démarche d’éco-conception multidimensionnelle, résolument innovante, durable, qualitative et transdisciplinaire, qui vise à prendre en compte tant les aspects sociaux que les aspects énergétiques et environnementaux.

L’équipe de Maîtrise d’œuvre, constituée autour du Groupe Cylea, par SAFEGE/SUEZ et JNC Sud et B.E.T YVARS, s’est ainsi particulièrement investie pour concevoir ce projet urbain en insistant tant sur la cohérence environnementale que sur la maîtrise des coûts. Les contextes, naturel, historique, social et climatique, du territoire ont été scrupuleusement pris en compte dans la conception des aménagements, le design du mobilier urbain et le choix des matériaux et des essences végétales. Dans ce contexte, Cylea a proposé des solutions alternatives qui associent une démarche d’insertion à la réalisation des jardins.

Les entreprises de travaux, Laquet, TP Provence, CITEOS et Star Jardin, ont alors été sélectionnées sur un cahier des charges jugeant de leur démarche en matière développement durable et de la cohérence de leurs approches avec les ambitions du projet, valorisant l’économie des ressources, la préservation de l’environnement et les enjeux de biodiversité.                             

 

Photo d’une partie du Boulevard Aubanel après réaménagement (1)

 

Le Boulevard Aubanel, au sein du projet de réaménagement de la ZAC de la Péronne

 

Un parc urbain multi fonctionnel et durable pour créer une nouvelle entrée de ville

  

Le Boulevard Aubanel constitue dorénavant, avec le parc de Chantegrive au nord de la ZAC et le grand parc de la Crau humide, l’un des trois parcs urbain du projet. Sa requalification permet de prolonger l’entrée de la ville, avec 2 voies et un vaste espace  végétal d’agrément désimperméabilisés qui se substitue aux 2x2 voies en béton et leurs larges trottoirs goudronnés. Les piétons peuvent désormais se promener dans un parc linéaire végétal, qui lie l’entrée de la ville au centre-ville, le tout dans un cadre qualitatif et ludique, muni d’espaces de jeux et de détente ainsi que de jardins pédagogiques. Le parc intègre alors l’ancienne allée centrale d’arbres et réaménage l’une des voies pour multiplier par 10 les surfaces végétalisées, en réduisant 80% des surfaces imperméabilisées.

 

En effet, la construction du contournement routier de Miramas a délesté la circulation de transit à l’extérieur de l’agglomération, et a constitué une belle opportunité pour réduire la part de voiture dans la ville. Le Boulevard Aubanel est alors rendu aux piétons, où les voies douces, destinées aux promeneurs et aux vélos, sont mises à l’honneur.

 

Avant réaménagement : le Boulevard Aubanel, un espace goudronné et imperméabilisé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après réaménagement : mutation du Boulevard Aubanel en parc linéaire, avec une réduction de 80% des surfaces imperméabilisées

 

 

 

 

 

 

 

Un Boulevard aux aménagements multiples développant cinq séquences

 

            En premier lieu, le Boulevard Aubanel propose un parc urbain, devenu un véritable espace de transition, où le minéral laisse place au végétal. À l’entrée du parc linéaire du Boulevard se trouve une place et une fontaine. Elle accueille le promeneur, et développe de larges vasques, et ça au plus grand bonheur des enfants. Ils peuvent y patauger dans une étendue d’eau vive.

La place est aussi conçue pour recevoir divers kiosques, ventes de glaces ou de gaufres, devenant alors l’espace central du projet.

 

            Sur la deuxième séquence, les enfants se réjouiront de l’aire de jeux qui leur est consacrée dans le parc linéaire. Ce nouvel espace propose des jeux simples et contemporains, qui leur permettent d’explorer les déplacements, la pesanteur et les forces de la gravité. Ces jeux s’insèrent dans le contexte du parc et du projet dans son ensemble et viennent enrichir de nouvelles expériences les espaces du parc.

 

            Dans un troisième temps, des jardins pédagogiques sont dédiés aux enfants et à leurs parents. Il s’agit d’espaces d’observation de la biodiversité, où Cylea a implanté des ruches pédagogiques, des nichoirs à oiseaux, des hôtels à insectes, et autant de lieux qui, au milieu d’une végétation mellifère, sont destinés à sensibiliser le promeneur à l’environnement naturel de la ville.

 

            La quatrième séquence est marquée par la place du canal. Elle sera le futur lieu des festivités estivales. Placée au-dessus du canal, le dessin du revêtement de sol réinterprète les reflets de l’eau vive du canal par la présence de dalles triangulaires colorées. Sous la grande pergola, faite en douglas, les promeneurs pourront s’imaginer écouter des orchestres ou des groupes musicaux de la région.

 

            Sur la dernière séquence, les passants seront accompagnés par le jardin linéaire, une liaison entre le parc de l’entrée de la ville et le centre-ville. Ce jardin s’articule autour d’un parcours sportif afin de proposer une échappée vers les vastes espaces de la Crau.

 

La protection des écosystèmes et la réintégration de la biodiversité au centre des préoccupations

 

Les essences végétales ont été définies dans un souci de conservation et de renforcement d’un écosystème local en sélectionnant rigoureusement des espèces endémiques et mellifères.

Ainsi, des analyses ont permis de définir tout le potentiel de la zone du projet pour conserver ou extraire localement le maximum de plantations. Le positionnement des arbres déjà existants a ainsi été conservé, c’est pourquoi aujourd’hui on peut toujours observer les pins parasols de l’ancienne allée centrale et les platanes qui bordaient les franges du Boulevard.

Par ailleurs, des éclairages doux ont été mis en place afin d’affecter au minimum la faune locale et de lutter contre la pollution nocturne, grâce à une intensité abaissée et un éclairement retravaillé, ce qui permet de réaliser des économies significatives d’électricité.

L’utilisation des LED, tout le long du boulevard Aubanel, mais aussi dans les autres parcs urbains, offre en parallèle un espace apaisant la nuit, la lumière étant similaire à celle d’une pleine lune.

La consommation énergétique est alors réduite de 30% sur la zone grâce à ce procédé dit de luminance, et la pollution nocturne s’avèrera considérablement amoindrie. L’éclairage des voies est aussi optimisé par une combinaison associant la couleur très claire des revêtements sols. Cette couleur claire a aussi l’avantage de participer à la réduction des îlots de chaleur.

 

 

 

 

 

Le chantier du Boulevard Aubanel, exemple de mise en oeuvre des principes de l’économie circulaire

 

L’une des exigences du cahier des charges était d’exploiter et de réemployer de manière optimale le gisement des matériaux issus du site, comme la terre de découverte du site. AFC Architecture, du Groupe Cylea, et Laquet ont alors su mettre en valeur les terres alluviales pour construire les murs en béton de terre et les nombreux bancs qui bordent le Boulevard Aubanel. L’usage d’un tel matériau comporte des atouts non négligeables qui impliquent une importante réduction des mises en décharge et des apports de granulats, contribuant au faible impact environnemental du chantier. De la même manière, moins de déplacements sont effectués, donc moins de CO2 est rejeté et les dépenses en extraction s’avèrent minimisées.

 

Le parti pris du Groupe Cylea, spécialisé en éco-conception réside aussi en l’utilisation de moyens de production simples, permettant une fabrication in situ aisée, ce qui facilite l’insertion sociale des personnes les moins qualifiées.

 

Ainsi, les parties prenantes du projet se sont délibérément engagées dans un projet respectant totalement les sept piliers de l’économie circulaire, comme le montre le schéma ci-contre.

 

 

 

 

Photos de parties du Boulevard Aubanel après réaménagement (2)

 

Une inauguration attendue

L’inauguration de la promenade Aubanel se déroulera Mardi 16 juillet. Après un discours sur l’esplanade du projet, Monsieur le maire de Miramas, Frédéric Vigouroux, coupera le ruban rouge et les habitants pourront déambuler le long du boulevard, avant que les élus et les partenaires profitent d’un cocktail rafraichissant. Au programme pour célébrer la fin du projet, de nombreuses activités sont prévues : musique, ateliers maquillage et cerfs-volants pour petits et grands, animation des ruches pédagogiques le long de la promenade, déambulations artistiques…